DOUBLE PEINE

Un film de Léa Pool
De la même réalisatrice: Et au pire, on se mariera
Québec · Suisse. 2017. 103 min. V.O.S.-T.F.

Documentaire écrit et réalisé par Léa Pool. Mus. orig. : Marcel Vaid.

Après nous avoir offert tout récemment le portrait d’une adolescente en révolte dans son long métrage de fiction Et au pire, on se mariera, Léa Pool renchérit, mais cette fois du côté du documentaire en s’intéressant au sort réservé aux enfants dont les mères sont incarcérées. La réalisatrice plonge dans ce phénomène mondial par l’entremise de portraits d’enfants laissés à eux-mêmes, de rencontres avec des mères détenues et de regards sur des organismes de soutien aux victimes de cette terrible situation. Avec DOUBLE PEINE, film au titre doublement significatif, Léa Pool nous fait voyager en Bolivie, au Népal, mais aussi plus près de chez nous, aux États-Unis et au Québec, à la rencontre de ceux qui souffrent, d’un côté comme de l’autre des barreaux. Au-delà du lien filial, la cinéaste aborde le fait que la mère est presque toujours, encore aujourd’hui, le cœur de la cellule familiale, et ce, d’un continent à l’autre. (P.B.)

BANDE ANNONCE


ACHETEZ VOS BILLETS EN LIGNE